Les Américains vivent pour travailler, les Européens travaillent pour vivre

“Les Américains vivent pour travailler, les Européens travaillent pour vivre”. C’est à cause de ce constat que Shawn a décidé de virer de bord. Il a terminé ses études, avec un super job proposé sur un plateau d’argent. Mais il vient de réaliser qu’il n’a pas envie de tomber dans le moule du carriérisme. Il veut voir du monde, revenir aux sources. Il se porte volontaire pour aider une famille d’agriculteurs. C’est là qu’il va. Et plus tard ? Il verra bien, il ne veut pas y penser. J’aime ça. Il est bien, Shawn. Je me suis dit souvent aussi que j’aimerais consacrer ma vie à une ferme. Ca a tellement plus de sens que de faire… des films, par exemple.

 Marie C. | août 19, 2008 @ 8:15
Tcheu, c’est mieux que facebook, ton journal Jean-Baptiste ! (mais c’est qd même via facebook que je l’ai retrouvé… euh…)
Bon voyage, magazinage au pays des calices, des blondes, des lave-voitures !
Je t’embrasse !
Marie

Marie-Michèle | août 19, 2008 @ 10:20
Déjà acclimaté à l’autobus! Même le coup cassé tu arrives à dormir! 
Encore plein de beaux trajets t’attendent!

Bon voyage!
MM qui voyage un peu grâce à vos récits! Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *