Las Vegas – Tecopa

C’est marrant, la perception du stop aux Etats-Unis est semblable en Europe. Les gens qui prennent disent chaque fois qu’ils ne voient jamais d’auto-stoppeurs, mais que dans le temps, c’était courant. Que c’est dangereux, de nos jours, savez-vous. Et vous attendiez depuis longtemps ? Et là, c’est toujours gênant de dire que non, que je venais de brandir ma pancarte, et que non, désolé, vous n’êtes pas mon salvateur d’un calvaire de plusieurs heures sous le soleil. Même si j’aimerais dire que c’est le cas pour lui faire plaisir. Exactement comme en Europe.

Bref, il ne m’a pas fallu vingt minutes pour trouver un lift pour m’extraire de Las Vegas (j’ai par contre dû beaucoup marcher pour trouver l’emplacement idéal). Je trouve les “bike lanes” très à propos pour laisser la place à la voiture pour s’arrêter, surtout sur les routes à six ou huit bandes.

En deux étapes, John, puis Damian, j’arrive à Tecopa. Un hameau aride (pas un brin d’herbe, que de la rocaille). La Vallée de la Mort est le point le plus chaud d’Amérique. Même le vent, brûlant, ne rafraîchit pas. 

Et il se trouve que Tecopa est réputé pour… ses bains d’eau bouillante. Ben voyons ! C’est étonnant à première vue, mais je dois dire pour l’avoir essayé, qu’à la nuit tombée, et quand la température est un peu descendue, on se sent fort bien en en ressortant. La chambrette que je loue au Tecopa Hot Springs Resort (nom assez pompeux pour ce que c’est) me donne accès gratuit aux mini-piscines où l’on peut s’ébouillanter dans une eau déjà reconnue pour ses bienfaits il y a plusieurs siècles par les Indiens.


Steph | octobre 11, 2008 @ 16:38 
Coucou Jibi,
J’ai mis du temps a enfin venir voir ce blog mais je viens de passer un long moment a tout lire.
Je t’envie, cette expérience a l’air hyper enrichissante!!!!!
Et comme d’hab, tes textes sont super bien écrits, j’adore te lire!!!!
Enjoy!!! Et a tres bientot!
Steph, L’écossaise de service.


Alice | octobre 13, 2008 @ 5:33 
Coucou Jean!!
Merci d’avoir pensé à mon anniversaire!!!
C’est chouette, c’est une belle surprise cette photo!!
A bientôt depuis l’Irlande
Bisous
Alice


Marie-Michèle | octobre 14, 2008 @ 10:42 
J’espère que tu emmagasineras la chaleur de ces hot springs jusqu’à ton retour au Canada! Le froid va bientôt nous envelopper de la tête aux pieds! Bonne continuité!!
MMxx


Julie L. | octobre 15, 2008 @ 11:29 
Bonjour à toutes et à tous chères muvmédiennes et muvmédiens! 
Tout d’abord, désolée de m’être fait silencieuse sur vos blogs depuis le début du rallye. Je vous lis et regarde vos films à chaque semaine, mais le temps me manque pour vous écrire assiduement à chacun.
Aujourd’hui, j’aimerais vous dire de ne pas perdre votre précieuse énergie à vous en faire avec les commentaires des juges, à vous sentir incompris, lésés. Prenez ce que vous en voulez, le reste on s’en balance.  À mon avis, beaucoup trop d’attention est portée là-dessus. Vos films toucheront certains, d’autres moins, c’est comme ça. Vous êtes en plus devant un jury international. Chacun d’entre eux a un système de référence différent. Je crois qu’il est très difficile de comprendre réellement le contexte dans lesquels les films sont faits et de saisir tout ce qu’être muvmédien comporte comme exigences sans en avoir soi-même tenté l’expérience. Le temps que vous passez à vous souciez de leur opinion, c’est du temps en moins que vous passez à profitez de votre aventure. Oui, c’est difficile d’être jugés sur la place publique (un très bon exercice pour l’égo vous verrez…). Le rallye, c’est un concours, ça fait partie du jeu. Mais le rallye, c’est aussi (et selon moi surtout) un laboratoire de création que vous ne retrouverez pas ailleurs. Il vous reste qu’un mois alors petit conseil d’ex-muvmédienne: éclatez-vous, expérimentez, soyez fous, testez les limites  des sujets imposés, poussez à fond votre créativité, et surtout, continuez à nous faire voyager. Vous seuls savez d’où vous êtes partis avant de commencer le voyage. J’ai regardé tous vos films depuis le début. Je les ai tous appréciés à différents niveaux. Certains m’ont touchée, d’autres fait rire, d’autres encore m’ont transportée dans des univers fantastiques ou m’ont fait ouvrir les yeux sur des réalités dont je ne soupçonnais même pas l’existence. Merci!
L’an dernier, Lawrence s’était fait demandé si elle se rendait compte de la chance qu’elle avait d’être là puisque dans le monde, à ce moment, seulement 8 personnes avaient la chance de vivre une aventure de la sorte. Je me suis redite à maintes reprises cette phrase qui m’a beaucoup aidée pendant les moments de fatigue et de solitude.  
Voilà chers muvmédiens! Bonne fin de voyage à toutes et à tous et au plaisir de vous revoir à votre retour! D’ici là, j’attendrai chaque dimanche avec grande excitation de voir les aventures que vous vous permettez de vivre.
Julie


Alice | octobre 18, 2008 @ 16:56 
Oui mais si tu changes de photos après, mon commentaire il tombe un peu à plat… 


jean-baptiste | octobre 18, 2008 @ 20:48 
Tiens c’est vrai ça