Jogging à Grant Park

Je m’étais promis daller courir tous les jours pendant Müvmédia, mais je ne l’ai encore fait que quelques fois. Pourtant, qu’est-ce que ma journée est meilleure si je l’ai commencée par une demi-heure de footing. Quand je commence vraiment à déprimer parce que j’ai pas de sujet, ou que j’ai besoin d’un petit électrochoc pour me changer les idées, je vais courir. Cest ce que je fais ce matin à Grant Park.

Quand je vais courir, j’écoute de la musique, c’est beaucoup plus entraînant. En fait, toujours les quelques mêmes morceaux qui se trouvaient dans mon téléphone à mon départ.

Connaissez-vous Antony and the Johnsons ? C’est une amie qui m’en avait parlé, j’avais téléchargé, mais pas du tout aimé à la première écoute. Je ne sais plus comment ces morceaux se sont retrouvés dans mon téléphone. Et là, je suis obligé de les écouter tout le temps puisque je nai qu’une dizaine de titres pour toute musique avec moi pendant Müvmédia.

Eh bien, Hope there’s someone, mais c’est un des plus beau morceaux au monde. Quand la fin, instrumentale, commence, j’ai chaque fois la gorge qui se noue. Même en courant.

Je vois les préparatifs pour la soirée électorale. C’est ici qu’aura lieu le meeting d’Obama ce mardi soir. Le cadre est superbe. L’air est très vif, léger. Les buildings qui bordent le parc sont majestueux. Et il règne ici une ambiance de nouvelle ère. Si Obama gagne, ce sera énorme. Je suis en train de courir dans un endroit et à un moment qui va probablement marquer l’Histoire. C’est vraiment the place to be, ici, en fait. La face du monde va changer à partir du discours qui sera prononcé ici. Je ne peux pas passer à côté pour mon film. Ce serait ridicule.

Il ne me reste qu’à trouver une manière de combiner Obama et « auberge espagnole »… C’est pas gagné. Mais je le sens. C’est trop énorme pour ne pas le faire.

C’est peut-être l’endomorphine qui me gagne, mais tout me parait tellement évident. Je suis bien.

 

Oli - décembre 1, 2008 @ 18:37
Haaa mon cher JB,
Sache que ce cher Antony sort son 2ème album début 2009, ça me fera plaisir de pouvoir lécouter avec toi!

[FILM ETAPE 10] The place to be

Le 4 novembre 2008, à l’auberge HI de Chicago, règne une ambiance unique. A deux pas de là, ce soir, Obama prononcera son discours de victoire… ou pas. L’Histoire va peut-être prendre un tournant en ce jour et ce lieu précis. Dans l’auberge de jeunesse, dont les clients viennent du monde entier avec beaucoup d’idéaux, cela revêt une importance singulière… Petite plongée intemporelle avant, après et pendant ce moment capital.

 

Thème imposé : Auberge Espagnole
Lieu : Chicago, Illinois
Mon état moral : 8/10
Hébergement : Dans un gîte en montagne au Sud-Tyrol, en Autriche.
Inspiration : Je devais faire un film sur l’auberge, mais je ne pouvais pas me résoudre à ne rien faire sur cet événement énorme, unique, qui allait se dérouler à quelques mètres !


RESULTATS DU JURY
Bram Van Paesschen: 10,5/20
Le système est trop répétitif. Ce qui est dit ne me passionne pas. Par contre ce que je pense Jean-Baptiste essaye de me communiquer est qu’il a ses questions sur ce ‘change’ qui est promit au gens du Etas Unies et le monde entier.

Micheline Lanctôt: 15/20
Bien que très bien réalisé, je trouve cette construction cyclique un peu molle. Les plans vides ne disent pas nécessairement ce que JB veut qu’ils disent. L’agencement des plans donne l’impression d’un cercle, ne font pas avancer le film.

Laurent Lucas: 8/20
Pour bien traiter le sujet et les sensations que tu voulais nous transmettre, tu aurais à mon avis être beaucoup plus radical. Je suis triste de mettre une note aussi basse à quelqu’un qui s’investit autant que toi et qui me régale de semaine en semaine.  Voila mon gars ! À bientôt.  Laurent.

Note finale: 33,5/60

sirenecanari - Lun 1 déc 2008, 15:44
Tu étais pourtant en effet au bon moment au bon endroit !

sirenecanari - Lun 1 déc 2008, 15:43
un peu du meme avis que Vince, où est la Fete ? les interviews sont bien mais l'enchainement des séquences évoquent une fin, un passé ?? maladresse ?

Laurence - Lun 1 déc 2008, 12:10
Un point de vue supplémentaire... à prendre et à laisser! C'est vrai que ton film dérange car il ne rejoint pas les attentes des spectateurs mais c'est là que se trouve son point fort. Tu parviens à nous faire ressentir ce qui se cache derrière l'élection d'Obama. La répétition des plans de feuilles qui volent, des grands espaces vides, etc. remettent au fond l'homme (éphémère) à sa place dans le développement de l'histoire éternelle. Double frustration pour le spectateur obligé d'admettre ce qui est, tu casses les illusions. En plus tu l'obliges à réfléchir sur l'avenir. Bravo!! La qualité technique et créative des images est aussi présente. Une suggestion: remplacer les itv par du visuel... Bonne chance pour la suite! Ca m'a fait plaisir de te voir sur la route du désert. 

Vince - Lun 1 déc 2008, 07:57
(C'était donc toi ! J'étais certain qu'un Müvmedien se trouverait à Chicago ce 4 novembre et tel a été le cas.) Le film me laisse perplexe et avec une drôle de sensation...le rythme, l'agencement des séquences, les transitions ne ME semblent pas s'allier avec l'euphorie ambiante ce soir là. Un semtiment presque soporifique en émane ce qui est sans nul doute à l'opposé de ton intention. Réveille-nous : YES YOU CAN ! Bel investissement tout de même.